Stéréophonies

visuel cd stereophoniesStéréophonies

Virginie Basset – Violon

Johan Jacquemoud – Contrebasse

Musiques à Cordes

Un duo complice pour des musiques à cordes envoutantes, une intimité musicale qui attire les émotions à fleur de peau, un brin de lyrisme mais surtout la recherche de finesse et d’équilibre dans des arrangements fignolés. Violon et contrebasse s’entremêlent, s’échangent rythmiques et mélodies pour nous offrir un album de compositions au cours duquel les musiques trad. sont présentes en filigrane. Exigence du travail de son et de timbres qui invite à une écoute attentive…

« Leur musique se situe dans cet espace musical inclassable, tendance « Homerecords », un peu jazz mélodique, débarrassé des tics trop visibles de ce style musical et sur des bases de musiques traditionnelles d’ici ou d’ailleurs… De la musique quoi !»

Jean Luc Matte – mars 2013

« Une musique multicouche qui est d’abord pleine de poésie et dont les battements spasmodiques dégagent une grande force vitale.»

Claude Ribouillaut – Trad mag – mai/juin 2013

« Cela sonne grave dans tous les sens du terme, de la contrebasse au groove tout en rondeur et souplesse, jusqu’au son chaleureux et incisif du violon et à son articulation limpide et sensuelle. (…) Si j’avais un mot pour définir cette musique, ce serait plénitude. Une façon d’embrasser le monde, à pleines mains et à plein coeur. (…) L’énergie vivifiante de ce duo est à la mesure de son inspiration et de la palette sonore qu’il est capable de révéler avec une telle économie de moyens, grâce à ce subtil équilibre entre sensibilités traditionnelle, classique et jazz.»

Dominique Regef – Pastel – janvier 2014

Stereophonies-3-web« Il y a comme une connaissance secrète des lois de la nature et des mystères de l’âme humaine dans cette musique, tant elle déploie en nous le mouvement de la vie et nous donne à saisir ce qui se tient derrière l’intime et l’ordinaire. On se sent comme planté en terre, remis dans notre axe par les sons spiralés du violon qui nous ouvrent tels des derviches à l’infini et à la joie. Parfois les à-coups répétés d’un archet libèrent d’étranges vibrations, de singulières nostalgies. En d’autres moments, ce sont les longues plaintes de la contrebasse qui se transmuent en chant d’amour. Il y a une véritable alchimie des sons dans cette musique qui chante, danse, s’enroule, se déroule, s’épanouit en nous avec vitalité et bonheur… »

Josèpha Jeunet

digipack disponible dès février 2013

15 € – 11 titres – 46 minutes

compositions Virginie Basset et Johan Jacquemoud (sauf 5. Jean-François Vrod)

Extraits sonores :

Distribution – Commandes en ligne VPC : www.auvergnediffusion.fr

A télécharger :

Communiqué de presse (format pdf)
chroniques du CD (format pdf)

Les commentaires sont fermés.