L.I.R.E.

Lectures Impromptues à Rêver musicalement Ensemble

L.I.R.E. est un dispositif artistique autour d’albums jeunesse et d’instruments de musique, à la fois spectacle et atelier, pensé pour nourrir les appétits de partager l’artistique en dépassant les habituels cadres distincts de représentation et de médiation. Il propose un temps qui allie écoute, regard, manipulation et expérience active en créant porosité et échanges avec le public.

La comédienne et la musicienne accueillent le public dans une présence artistique de spectacle vivant, commençant par offrir des lectures en musique choisies dans une diversité (pépites d’albums de littérature jeunesse et univers sonores variés). Puis le public est invité à son tour à « jouer des livres et lire la musique » en découvrant les « boites à toucher » préparées à son intention. Il nous tient à cœur d’explorer des possibilités d’interactions improvisées avec le public autour des matériaux artistiques, afin que celui-ci puisse être acteur et expérimenter ces propositions sensibles.

Imaginé initialement comme un laboratoire pour mettre en travail des formes différentes de relations au public, L.I.R.E. a été décliné en mars 2021 auprès de publics scolaires maternelle et familles (notamment non francophones) lors de rendez-vous successifs avec plusieurs groupes.

Le dispositif est destiné à s’adapter à différentes structures œuvrant autour de la petite enfance, crèche, RAM, maternelle, parents/enfants, médiathèques…

Plus largement, la résidence prévue à l’automne 2021 au Centre culturel La Source à Volvic (63) autour de l’enjeu du croisement des publics permettra d’explorer des déclinaisons dans différents lieux et situations.

L.I.R.E. c’est
une comédienne enjouée et une musicienne tout terrain,
une pile d’albums et livres aussi savoureux qu’inclassables,
des instruments de musique et autres bidules aux sonorités épicées,
un accueil souriant, des tapis confortables, des boites à toucher,
de la complicité pour des dialogues
ludiques, philosophiques, esthétiques et mélodiques !

Avec : Virginie Basset, violoniste, musicienne
Hélène Poussin, lectrice, comédienne
Durée 1h
Public 2 – 7 ans (envisageable pour d’autres tranches d’âge, nous contacter)
Production : Cie Les Pieds Bleus (46) / CRMT Limousin (19)
Partenaires : Centre Culturel Volvic (63), Communauté de Communes Plaine Limagne (63)


Note d’intention

L.I.R.E. souhaite mettre en valeur l’incroyable diversité de la littérature, notamment jeunesse (albums qui racontent une histoire, albums sans texte, albums pop-up, écritures poétiques, diversité des illustrations…) en évitant le catalogue et dessinant des liens possibles entre eux.
L.I.R.E. souhaite proposer des instruments de musique du monde et dispositifs sonores nombreux et variés, choisis pour leurs qualités acoustiques et leur présence étonnante.
L.I.R.E. souhaite mettre en travail l’écoute et les résonances entre musiques et albums : quelle(s) correspondance(s) entre univers sonore et objet livre ? Quel(s) équilibre(s) entre les sons de l’album, du texte, de la voix, de la musique ? L.I.R.E. souhaite questionner parallèlement une relation à lecture et à la musique : est-ce qu’on peut lire un livre quand on ne sait pas lire ? Est-ce qu’on peut jouer de la musique sans être musicien ? Est-ce qu’on peut lire une histoire sans mots ? Est-ce qu’il faut connaître la langue pour comprendre ? Est-ce qu’il faut savoir jouer d’un instrument pour jouer de la musique ?
L.I.R.E. souhaite accueillir le public dans un cadre confortable et esthétique, partageant l’artistique de manière simple et directe, et questionnant la place de l’acteur et du spectateur.


A télécharger :

dossier (format pdf)

visuels (300 dpi, clic doit pour afficher en grand puis enregistrer sous)

|

L.I.R.E. en résidence à Volvic

En résidence ce mois de février 2021 au Centre Culturel La Source à Volvic les recherches du labo L.I.R.E. avec Hélène Poussin. Joie de retrouver le plateau, d’être chaleureusement accueillies… en attendant de rencontrer le public de Volvic pour la prochaine résidence en octobre 2021.

Lectures
Impromptues
à Rêver musicalement
Ensemble

|

Laboratoires Infusion Artistique : projet de territoire sur Plaine Limagne

De mars à juin 2021, des formes nouvelles pensées en fonction du contexte entre spectacle et atelier de pratique pour maintenir un lien et des rencontres artistique avec les publics sur le territoire Plaine Limagne : écoles, marchés, CADA, EPHAD, lieux patrimoniaux… on fabrique des occasions de partager du sensible !

Dossier complet à télécharger

|

Coup de coeur pour le Bal des Loups

Le Bal des Loups reçoit un coup de cœur 2020 de l’Académie Charles Cros!

Bravo Patrick Rochedy, merci Oui’Dire éditions 😃

www.charlescros.org

oui-dire-editions.fr

|

2021

|

sur le fil – teaser

Suite au tournage réalisé en octobre 2020 dans le Cantal, voici le teaser du spectacle sur le fil ! A partager sans modération…

|

Sortie CD du Bal des Loups chez Oui’Dire éditions

ça y est ! le voilà ! y’a plus qu’à cliquer pour commander, et hop, dans la boite aux lettres !

www.oui-dire-editions.fr

|

Lettre ouverte à Monsieur Macron et Madame Bachelot

Monsieur le Président de la République,

Madame la Ministre de la Culture,

après le caractère « non essentiel » du livre décrété en novembre, vous persistez ce mois de décembre en interdisant l’ouverture des lieux culturels. Permettez que je dénonce une certaine grossièreté dans ces décisions.

Vous invoquez des raisons sanitaires : je doute que ce prétexte puisse résister longtemps au spectacle obscène de foule dans les magasins. Le message que vous envoyez est assez clair : oui à la Consommation, oui à la Religion (celle qui célèbre Noël), mais non à la Culture.

Je suis violoniste.

Mon métier est bien plus que jouer de la musique.

Vous semblez ignorer l’intérêt général des missions que les artistes et structures culturelles remplissent au quotidien : en mettant la créativité au service de la fabrique de réflexions plurielles, de la diffusion de points de vue nuancés et hétérogènes, et en la déconnectant d’une rentabilité financière directe, ce secteur permet à notre société dans toute sa diversité de tenir debout.

Vous interdisez aux artistes de se produire en public, mais vous nous engagez à répéter. C’est évacuer la question du sens.

L’Histoire retiendra donc que vous avez sacrifié les structures artistiques et culturelles afin que les temples de la consommation soient honorés comme il se doit, même en période de crise sanitaire. Les sorties dans les centres commerciaux ne sont pas obligatoires, mais les alternatives inexistantes.

Notre civilisation occidentale se meurt, et dans son agonie le capitalisme tente le tout pour le tout : ôter les possibilités de choix, empêcher la fabrique de l’intelligence. Ne pas réfléchir, juste consommer.

Mais cela se voit. Votre système est tellement aux abois qu’il ne prend même plus la peine de déguiser ses attaques.

S’il est vrai que la peur a bien aidé au conditionnement et à l’obéissance du peuple, vous sous-estimez les besoins d’artistique, de sensible et d’intelligence, non satisfaits durant cette année 2020, ainsi que le potentiel créatif de vos concitoyens. Vous êtes cependant, Monsieur le Président, élu par le peuple, et à son service.

Le « non essentiel » a un goût amer, et vos décrets pris à la hâte compliquent nos missions.

Mais vous ne m’empêcherez pas de faire mon métier : l’artistique reste une nécessité impérieuse pour les humains que nous sommes.

Virginie Basset, musicienne, 13 décembre 2020

|

Le tout-petit va au spectacle publié chez érès

Le travail d’écriture mené depuis plusieurs années avec Thierry Lafont et Clotilde Rouchouse sortira en mars 2021 dans la collection 1001BB dirigée par Patrick Ben Soussan pour les éditions érès ! Une belle reconnaissance, et de quoi alimenter la réflexion autour de l’artistique et la petite enfance.

+ d’infos : www.editions-eres.com

|

Photos douceur

André Hébrard est venu assister aux répétitions Et Si Violon Chante en novembre 2020, nous étions en phase de finalisation du travail lumière. Voici donc son regard, encore plus précieux en ces temps d’impossibilité de jouer en public. Un peu de douceur dans un monde de brutes…

Album photos

|

Et Si Violon Chante…ra plus tard

Après deux précieuses représentations à Toulouse, in extremis avant la fermeture des lieux culturels, il faudra patienter encore un peu pour voir Et Si Violon Chante à Clermont-ferrand, dont les dates prévues ce début novembre 2020 dans la saison Graines de Spectacles sont bien évidemment reportées…

En attendant de vous retrouver on répète pour peaufiner le travail lumière et de présence au plateau. Et il n’est pas impossible que mon violon résonne de nouveau dans les rues de mon village ce mois de novembre !

Gardons le moral, c’est le meilleur moyen de garder la santé 😉

|

Secouons les esgourdes !

Le Bal des Loups arrive en CD bientôt chez vous ! Avec sa belle voix rocailleuse, sa voix de terroir parsemée d’occitan, Patric Rochedy vous conte ses histoires de loups qu’accompagnent violon et contrebasse.

Une publication des belles éditions Oui’dire qui lancent une campagne de prévente du 29 septembre au 5 novembre 2020 pour les trois sorties d’albums de cet automne. Faites un tour sur Ulule pour en savoir plus… et commandez de quoi vous régaler les esgourdes !

Campagne « Secouons les esgourdes » – Ulule

|

sur le fil en tournée cet automne

Le collectif sur le fil, réuni par le service culturel du département du Cantal, poursuit son cheminement artistique autour du tout petit.

Après la création au Théâtre d’Aurillac et les reports du printemps, nous jouerons du 3 au 17 octobre 2020 dans le Cantal (cf calendrier)

|

Journées Arts et Petite enfance

Tables rondes, conférence et spectacle proposées par le Conseil Départemental du Cantal, 16 et 17 octobre 2020, Aurillac

Programme à télécharger ici !

|

EXPRIM – concert déconfiné

EXpérience

Partageable de

Résistance à

l’Isolement

Musical

En mai 2020, après le confinement, voici le déconfinement.

Les salles de spectacles restant fermées et un grand nombre de festivals annulés, je reste empêchée d’exercer mon métier : jouer de la musique en concert. Tous les publics deviennent ainsi – ironie du sort – des publics empêchés, expression du ministère de la culture définissant les personnes qui ne peuvent se déplacer dans les lieux culturels.

Le merveilleux internet ne remplacera pourtant pas l’expérience du spectacle vivant.

Je ressens un profond désaccord et un immense malaise avec la gestion politique de cette crise sanitaire qui oppose liberté et sécurité, et impose aux citoyens peur, autoritarisme et répression. ; là où il serait possible d’imaginer éducation, confiance, responsabilité et intelligence collective. Les petites graines de belles idées ne grandissent que si on se donne de les planter et de les faire pousser.

La distanciation sociale est incompatible avec le spectacle vivant : l’artistique se partage en proximité. Comment réinventer alors cette proximité, avec les contraintes d’aujourd’hui, sans attendre de « reprendre notre vie d’avant » ?

Puisque les rassemblements sont interdits, puisque les salles de spectacles sont fermées, je propose EXPRIM, concert déconfiné : vendredi 15 mai à 20h je jouerai du violon dans les rues de mon village, sous les fenêtres de mes voisins, comme une sérénade en alternative à la grande messe de la télévision.

Un parcours avec des pauses musicales pour faire résonner (raisonner) les murs en pierres de Ludesse, là où les fenêtres s’ouvriront. Si certains se rencontrent dans la rue, je suis sûre qu’ils trouveront les distances justes pour que chacun se sente en confiance et se préoccupe de la sérenité de ses voisins.

J’ai choisi pour ce concert un répertoire de violon et de chant qui disent en arménien, en hébreu, en kabyle ou en portugais la liberté, la confiance et l’humanité. La musique ne connaît pas les frontières, elle voyage entre les pays, les gens et les coeurs. Elle ne peut rester confinée devant l’écran.

Soyons clair, il n’y a là aucun intérêt économique. Il s’agit d’un acte artistique qui n’a pas d’autre utilité que d’offrir de partager du sensible « en vrai », c’est à dire de personne à personne dans un même lieu et un même temps.

Un premier vendredi, et peut être les suivants, sauf si la pluie s’en mêle, mon violon n’aime pas l’eau.

Les publics sont empêchés mais le spectacle reste vivant.

A vendredi.

Virginie Basset, violoniste, 7 mai 2020

EXPRIM#1 – 15 mai 2020

Encore plus aujourd’hui qu’hier il existe mille raisons d’avoir peur, d’être colère, d’être dégouté ou de s’indigner.

Et si ces sentiments devenaient moteurs d’inventivité, si ces énergies se mettaient au service de ce que nous souhaitons voir advenir ?

Les solutions pour le monde d’après ne viendront pas d’en haut. Il nous appartient d’initier de nouvelles façons de vivre, de réinventer nos métiers, de planter les graines que nous souhaitons voir pousser.

Merci pour chaque initiative qui vient construire un pas positif et en inspire d’autres. J’ai confiance que chacun peut bouger un peu de son monde.

Ludesse, 15 mai 2020

EXPRIM#2 – 22 mai 2020

Partager la musique avec vous vendredi dernier, retrouver vos sourires dans cette écoute bienveillante m’a remplie de bonne humeur, et donné l’élan de recommencer !

Ce vendredi 22 mai à 20h il y aura donc de nouveau de la musique dans les rues de Ludesse, et cette fois le violon se promènera avec une contrebasse.

Je renouvelle ma confiance dans la responsabilité collective, notamment en ce qui concerne les distances, afin que chacun se sente protégé et protecteur pour les autres.

Inventons de nouvelles manières d’être ensemble pour partager le spectacle vivant !

Virginie Basset, votre voisine violoniste

|

Tournée « sur le fil » en mars-avril

Le collectif sur le fil, réuni par le service culturel du département du Cantal, poursuit son cheminement artistique autour du tout petit.

Après la création de novembre 2019 au Théâtre d’Aurillac nous jouerons les

31 mars – Ally (15)
1er avril – Lafeuillade en Vézie et Laroquebrou (15)
2 avril – Quézac (15)
3 avril – Ayrens (15)
4 avril – Aurillac (15)


plus d’infos sur le spectacle

|